Contacts & Renseignements! +228 99840225
Recherche
Avancée
Les difficultés et troubles d’apprentissage chez l’enfant: que faire?

Les difficultés et troubles d’apprentissage chez l’enfant: que faire?

  • juillet 5, 2021
  • 17 j'aimes
  • 801 Vues
  • 0 Commentaire

Immenses sont les élèves éprouvants des difficultés sur le plan scolaire au cours de leur instruction. On estime à plus de 40.000, les enfants de la population mondiale présentant des difficultés d’apprentissage soit 15 à 20% selon l’OMS. Ces difficultés se manifestent ordinairement par un retard scolaire important ou par l’échec aux examens. Certains connaissent des problèmes passagers qui peuvent être facilement surmontés avec l’aide appropriée. D’autres par contre accusent un retard qui les handicapera tout au long de leur vie scolaire.

Le trouble de l’apprentissage : qu’est-ce que c’est ?

L’apprentissage est un ensemble de mécanismes menant à l’acquisition de connaissances et de savoir-faire variés.

Un trouble de l’apprentissage est un dysfonctionnement pouvant affecter l’acquisition, l’organisation, la rétention, la comparaison, le traitement de l’information verbale ou non verbale. Ces troubles surviennent vers l’âge de 7 ans et demi voire 8 ans et peuvent concerner les domaines de la lecture, du calcul, de l’orthographe, du langage etc…

Les enfants en question souffrant de ce trouble éprouvent des difficultés à recevoir de l’information, à la traiter correctement, à l’analyser et à la retenir.

Quels en sont les causes ?

Les enfants peuvent naître avec les troubles de l’apprentissage ou en développer en grandissant. Les causes sont diverses et mal comprises. On peut évoquer :

  • Les causes prénatales : liées au développement de l’embryon. Elles peuvent concerner les maladies de la mère ou consommation des médicaments toxiques par la mère pendant la grossesse ou l’accouchement.
  • Les causes génétiques : L’existence de ces troubles se retrouve généralement chez d’autres membres de la famille.
  • Les causes neurologiques : il a été démontré que les enfants souffrant des troubles d’apprentissage ont des dysfonctionnements au niveau du cerveau.
  • Les causes environnementales : le manque d’encadrement scolaire, la carence de motivation ou des conditions socioéconomiques défavorisées.

Les différents types de troubles qui existent

La dysgraphie

Il s’agit d’une difficulté d’acquisition de l’écriture. L’enfant a une écriture difficilement lisible. Il existe des signes qui peuvent l’alerter tels que : les problèmes d’espacement entre les mots, une mauvaise coordination des mouvements, les malformations des lettres etc.

La dyscalculie

C’est la difficulté qu’ont certains enfants à calculer. Les signes qui peuvent l’alerter sont (la confusion des signes +/-/÷ etc, difficultés en calcul mental, avec les tables multiplication, tendance à compter sur les doigts, à lire et écrire les nombres etc. Ce trouble peut prendre diverses formes également en fonction des enfants.

La dyslexie

Elle se manifeste par des erreurs de lecture telles que les confusions de lettres, les inversions des syllabes dans un mot, les omissions des lettres, les difficultés à déchiffrer des sons complexes. Aussi ces enfants lisent-ils lentement et ont du mal à comprendre le sens de ce qu’ils lisent. Il en existe plusieurs types et la gravité diffère d’un enfant à un autre.

La dysorthographie

C’est un trouble de l’écriture. Elle se manifeste par des  difficultés d’assimilation des règles orthographiques (altération de l’écriture spontanée ou de l’écriture sous dictée). Les signes peuvent être : inversion des syllabes, mauvaises segmentation des mots, écriture en phonétique etc.

Le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H) 

Il se caractérise par un niveau excessif d’activité, une inattention et de l’impulsivité parfois. Ces enfants sont souvent agités, ne tiennent pas en place, épuisent l’entourage, ne réfléchissent pas avant d’agir, ont du mal à patienter, à rester concentrés etc. 

La dysphasie

Trouble spécifique du développement de la parole et du langage entrainant l’échec d’une acquisition normale du langage qui ne résulte pas d’une déficience intellectuelle, d’une déficience sensorielle, ni d’un désordre affectif.

La dyspraxie

C’est un défaut d’automatisation de la séquence gestuelle (de la bouche, des jambes, des mains, et ou des yeux). On distingue des signes telles que: mauvaise organisation du cahier de texte, l’enfant se cogne souvent et tombe, ne sait pas utiliser une règle, demande souvent l’heure (pas de lecture sur une montre à aiguille), il mange très à mal à la cantine etc.

Important : Le diagnostic est posé lorsque l’enfant est soumis à des tests standardisés, et en tenant compte de son âge, de son niveau scolaire et intellectuel. Généralement il est effectué par une équipe pluridisciplinaire formée de: médecins, orthophonistes et/ou psychologues.  

Les conséquences de ces troubles

Elles sont remarquables directement dans le cursus scolaire et peuvent empêcher l’enfant d’avancer malgré qu’il soit doté d’une bonne intelligence.

Entre autres inconvénients ; sur la famille précisément les parents de ces enfants sont enclins à culpabiliser pour avoir été la cause du trouble de leur enfants. 

Stigmatisés, ces enfants peuvent l’être parmi leurs pairs aussi. Car ils sont souvent incompris et victimes de l’ignorance de l’entourage.

L’intervention psychologique trouve sa place ici en matière d’accompagnement et de suivi de ces enfants pour améliorer leur perception du trouble et leur adaptation dans la vie scolaire.

Que faire pour un enfant présentant un trouble d’apprentissage?

La prise en charge, il faut dire qu’elle est délicate car ces troubles sont persistants et durables. Ainsi, les changements peuvent ne pas être nets et efficaces.

Toutefois la prise en charge peut permettre quelques améliorations ou compensations.

Elle consiste en :

  • Une rééducation effectuée par un orthophoniste.
  • Des interventions en psychomotricité, en ergothérapie
  • Des interventions psychologiques pour pallier aux difficultés psychoaffectives résultant de ces troubles chez l’enfant ou sa famille.

Aussi tous les troubles de l’apprentissage nécessitent-ils des adaptations pédagogiques à l’école : elles peuvent être formalisées par le médecin de l’éducation nationale pour tenir compte des difficultés de l’enfant. Nous évoquons l’éducation inclusive et parmi les mesures pouvant être mises en place, citons:

Une lecture orale des consignes des exercices pour les enfants ayant  des difficultés de compréhension de la lecture.

Les photocopies des leçons ou la possibilité d’utiliser un ordinateur pour des enfants qui ont des difficultés d’écriture.

La reformulation des consignes pour aider les enfants présentant un trouble de la compréhension du langage.

Il est important de noter qu’un enfant ayant une difficulté dans un domaine peut être bon dans d’autres disciplines scolaires.

Laisser votre commentaire